Vinyls collection : Votre collection de disques en ligne
Payments by PayPal Pour continuer à vivre, Vinyls-collection a besoin de vous ! Participez à notre cagnotte.
Vous êtes ici : Accueil >> Index du Forum >> Le Café de Vinyls-collection >> Nettoyage à l'ultrason DIY

Nettoyage à l'ultrason DIY

Non Connecté groovybaby
Inscrit le : 16/01/19
Membre EP 45 t
21 messages
Posté le 18/01/19 à 19:07

Bonjour à tous,

J'aimerai ici vous présenter le bricolage d'une machine à nettoyer nos chères galettes à l'aide des ultra sons.

Il existe de nombreuses méthodes pour nettoyer nos disques, manuelles ou mécaniques, mais l'ultra son c'est de loin celle qui selon moi, est la meilleure. Certains peuvent trouver cela gadget et il est vrai que lorsqu'on achète un album chez un disquaire, celui ci a normalement déjà fait le travail. C'est déjà nettement moins le cas dans les bourses, et alors dans les brocantes j'en parle pas...

Personnellement, je nettoyais mes albums avec une solution maison, un pinceau à vernir et de l'huile de coude ( et du temps surtout) et cela fonctionnait assez bien la plupart du temps. Du moins pensais-je ! Car si cette technique enlevait le gros, ca allait plus difficilement chercher le fond du sillon. Et rappelons le principe du microsillon: plus la pointe descend, meilleur est la profondeur et le rendu spatial.

GENESE.

Il y a deux ans, j'ai récupéré la collection de jazz de mon grand père, 200 disques à peu près, avec pour beaucoup de beaux pressages blue note, verve, impulse... Tous en parfait état à la vue. Je savais mon grand père particulièrement méticuleux.

Par contre, étant décédé il y a trente ans, stockés pas forcement dans de bonnes conditions, la poussière avait fait son oeuvre (le plus vieux disques datant de 1952). D'autant que le grand père avait la fâcheuse manie de fumer la pipe en écoutant ses disques, et que le mélange tabac + poussière s'est comme solidifié au fond des sillons avec les années. Aux premières écoutes, j'ai vite déchanté, avec la nette impression d'avoir hérité d'un cadeau empoisonné. Aucun nettoyage n'y faisait. Dans le meilleur des cas, ca gommait quelques craquements, mais il y avait toujours une sensation d'étouffement des sons. Et puis, plus je nettoyais plus mon Stylus ramassait de poussières... Pas le genre de truc qu'on aime infliger à une ortofon blue. Ca fait cher le plumeau !

Alors au vu de la quantité de disques et de cette grasse sacrément accrochée j'ai décidé de me lancer dans l'ultra son.
Des machines ultrason dédiées au vinyle existent sur le marché, mais ça vous coûtera entre 2500 et 5000 tickets, autant dire une hérésie totale !
J'ai acheté un bac à ultra son ( celui ci : https://www.bpac.fr/boutique/nettoyeur-ultrason-6litres-analogique-268.html ), qui aura au moins le mérite de me servir à nettoyer autre chose que les vinyles.
D'ailleurs, j'ai amorti cet achat (250 euros ttc) en nettoyant de l'argenterie pour un ami antiquaire. Et encore aujourd'hui, des pièces de monnaies pour un autre ami collectionneur. J'aime même gagner de l'argent au final !

Bref. Une fois la chose en main, resté à bricoler un système dédié aux galettes noires.
Je dois avouer être avantagé, car j'ai accès à une commande numérique pour usiner certaines pièces.
Mais c'est largement faisable sans, c'est juste un peu plus long.

Voici la chose :

Image utilisateur


Le châssis orange est donc usiné et s’emboîte sur la cuve. Il sert à la fois à poser l'axe qui reçoit les disques et à caler la hauteur correcte. En effet, les vinyles trempent jusqu'aux identifiants matrice.

Image utilisateur

Image utilisateur



Ensuite, il fallait motoriser tout ca, pour d'une part ne pas se galérer à le faire à la main et surtout que la rotation soit régulière pour laver uniformément. Pour ma part, j'ai opté pour un moteur de boule à facette à 11 euros, qui tourne à 1.75 tour/minute et c'est parfait. La, pour le coup, le support c'est juste une équerre en bois sur laquelle est vissé à la bonne hauteur le moteur. La stabilité de l'ensemble est assurée par le poids de la machine elle même. J'aurai pu intégrer directement le moteur sur la pièce orange, mais elle était déjà usinée avant d'avoir le modèle du moteur.

Pour bloquer les disques, j'avais d'abord prévu une tige filetée de 6 mm avec des papillons, mais cela s'est vite révélé galère de visser les papillons. Donc j'ai opter pour une tige en alu et des clips. Les protèges labels sont des ronds usinés en plastique, qui servent plus à maintenir le disque vertical qu'autre chose.

Image utilisateur

Dans la cuve, de l'eau distillée, un peu d'alcool isopropilique et un soupçon de liquide de rinçage pour lave vaisselle. La, chacun peut faire sa cuisine.



FONCTIONNEMENT :

D'abord, je mets en chauffe la cuve, à 20 degrés. Cela améliore considérablement l'effet des ultra sons. Evidemment ne pas dépasser cette température au risque de voiler le disque.

Ensuite, je place le ou les disques sur la tige en alu, que je bloque avec de petits clips trouvé au rayon brico. Puis je dépose celui ci sur la pièce orange. Ca y est le disque fait trempette !



Pour terminer, j'emboite l'axe sur l'arbre du moteur via une transmission que j'ai bricolé et je mets en marche le moteur.
Maintenant çà fait trempette et ca tourne !

Image utilisateur


Et le final, le pourquoi de tout ce bricolage : j'enclenche les ultras sons sur 20 minutes.

Image utilisateur

Image utilisateur

Bon, il faut admettre que le bruit n'est pas très agréable mais supportable. l'idéal est de faire ca dans son garage ou sa cusine, de fermer la porte et d'aller écouter un autre disque.

Après 20 minutes de spa, les ultra son s’arrêtent. Reste à arrêter le moteur.

Ensuite, plusieurs méthodes. Soit laissé sécher le disque sur l'axe, soit l'essuyer à la micro fibre.
Le complément idéal ( sur lequel je travail actuellement) serait d'aspirer pour être bien sur d'enlever toutes les impuretés décollées des sillons.

Image utilisateur


LES RÉSULTATS :

Déjà, au toucher, le disque est plus doux et a retrouvé de sa brillance.

Sur la collection de jazz de mon ancêtre fumeur de pipe, les résultats furent spectaculaires. Si bien que je me souviens même du premier disque testé : "Night train" par le Oscar Petterson trio. Avant le disque était étouffé dans un souffle, avec la désagréable impression que les jazzmen jouaient près d'un brasier...
Apres son bain, je dépose Oscar sur la platine, je pose le bras et la silence de velours... Pendant une fraction de secondes je doute même d'avoir allumé l'ampli !
Puis après ca joue... plus de souffle, plus de craquements et quelle profondeur surtout.... Petit pincement au cœur et pensées pour le papi, de perpétuer sa collection en faisait revivre ses disques...
Ce petit miracle se reproduira sur presque toute la collection.
Petit info, de mémoire, j'ai mis une vingtaine d'heures pour laver les 200 disques.

Maintenant, forte de l'expérience, je propose de faire 3 catégories de résultats :

- 1 - le graal, le miracle, l'impensable, le bandant, l'apothéose !

Explication par l'exemple. Un premier pressage américain de LA Woman acheté 5 euros parce ce que selon le vendeur, le disque était mort. Et effectivement à l'écoute c'était à se demander si le mec n'avait pas confondu ses disques de ponceuse avec ses vinyles... Une fois à la maison, je te mets 2 cycles d'ultra son, histoire d'atomiser toute la merde. Et la, je panique, le disque dans le bain, on dirait presque un cachet effervescent ; ça bulle !
Bon... dissoudre 5 euros ca c'est fait. J'exagère un peu, mais c'était pas loin.
Mais finalement le disque ressort, brillant, et la sur la platine magie... du poor au very good ++. Après coup, je pense que ce disque avait du pendre des poussières d'enduit pendant des travaux. Et les divers propriétaires, en s'escrimant à le nettoyer au liquide, ne faisaient que solidifier l'enduit dans les sillons. Cas extrême je l'avoue, mais exemple typique où seuls les ultra sons sont efficaces.
Le piège c'est que maintenant, je prends plus de risques dans les brocantes... Un album qui m'intéresse, tout gris avec des taches bizarres, à 2 euros, avant j'aurais pas pris. Maintenant je tente ma chance. Des fois je gagne des fois non !

- 2 - Cure de jouvence, à boire avec modération

Sur d'autres galettes qui craquent et que visuellement tu sais que c'est pas avec ce disque que tu feras une démo pour vanter ton système hifi, il y a d'excellents résultats. On retrouve la dynamique et la profondeur du disque. Il demeure certain craquements mais c'est beaucoup mieux. Disons qu'on peut aisément passer d'un good à un very good +.
Par contre ATTENTION. la rançon du succès, c'est que si le disque comportent des pops, une fois décrassés, ils seront décuplés. En effet, toutes les impuretés qui masquaient plus ou moins les micros rayures, voir parfois l'usure du sillon, se retrouvent de nouveau pleinement en contact avec le stylus...
Vous retrouvez donc toujours de la profondeur et une clarté sur vos disques, avec le bon et le mauvais...
Ce qui m’amène à donner un conseil, parfois, au jugé, il est peut-être mieux de garder un disque passable, un peu étouffé, que de le décrasser complètement et ainsi amplifier ses imperfections, voir en découvrir de nouvelles.

-3 le deuil, le dessous plat, le pari raté...

Et puis il y a la dernière catégorie de résultat. Le disque qu'on met dans la machine en se disant qu'on a réussi à récupérer bien pire. Et puis non, c'est même pire, car les défauts sont accentuées. La, c'est mort. Reste à en faire un vide poche pour lui offrir une nouvelle vie.
C'est aussi le pari raté du disque acheté 2 euros qui en aurait valu 40 si le miracle avait eu lieu. Mais l'ultra son n'est pas magique, il récupère les beautés enfouies, pas les rayures, l'usure et les maltraitances...


COUTS DE LA MACHINE :

Bacs : 250 euros (on peut trouver moins cher)
moteur : 11 euros
Quincailleries diverses : 10 euros
Chute de bois pour les châssis : récupération.

QUELQUES PETITES SAUVEES ( toutes en éditions originales)

Image utilisateur

Voila.
J'espère avoir pu être utile à certains

Vinylement,

Groovybaby !

Non Connecté tomasan05
Inscrit le : 04/10/11
Membre Double LP
570 messages
Posté le 18/01/19 à 19:27
Ça donne envie de se mettre à l'ultrason

Non Connecté stones72
Inscrit le : 18/04/15
Administrateur
3913 messages
Posté le 18/01/19 à 19:52

et merci pour les explications..... seul bémol la pièce orange mais il y a surement moyen d'en fabriquer un autre modèle.
En effet on trouve des machines a ultrason moins chères... (entre 100 & 150€)..
3 questions:
le petit moteur tu le trouves ou ?
Quel liquide dans le bac ?
A-t-on avis est il possible de nettoyer 2 voir 3 disques en les espaçant avec des intercalaires ?

Non Connecté saxo59
Inscrit le : 14/02/12
Membre Disque Platine
1677 messages
Posté le 18/01/19 à 20:00
merci pour les explications,tres impressionnant

Non Connecté rush
Inscrit le : 15/10/13
Membre Disque Platine
2367 messages
Posté le 18/01/19 à 20:31
bonsoir, article très intéressant

Non Connecté groovybaby
Inscrit le : 16/01/19
Membre EP 45 t
21 messages
Posté le 18/01/19 à 20:49

stones72 a écrit :

et merci pour les explications..... seul bémol la pièce orange mais il y a surement moyen d'en fabriquer un autre modèle.
En effet on trouve des machines a ultrason moins chères... (entre 100 & 150€)..
3 questions:
le petit moteur tu le trouves ou ?
Quel liquide dans le bac ?
A-t-on avis est il possible de nettoyer 2 voir 3 disques en les espaçant avec des intercalaires ?



-Oui la pièce orange il est largement possible de la faire en bois.

- le moteur est un moteur de boule à facette trouvé ici ( je note que le prix augmenté) :
https://www.thomann.de/fr/varytec_mirror_ball_motor_4kg_175rpm.htm?sid=7a9b646d38101ea1622e6491724d8f75

- Comme liquide, j'ai toujours utilisé un mélange d'eau distillée, d’alcool isopropylique, et liquide de rinçage pour lave vaisselle, selon les proportions suivantes ( à la louche hein) 70 %, 28 %, 2%. Après, sur le site de la marque il propose toute sorte de produit mais je n'ai jamais essayé. Sauf un spécifique pour l'argenterie et les monnaies et je dois avouer que c'était top. (un concentré à diluer). Je leur demanderai s'ils préconisent un produit pour les disques tiens

- Bien sur qu'on peut laver plusieurs disques à la fois. Au maximum j'ai fait 5 à la fois. Mais j'ai noté qu'avec autant disque, c'était peu moins efficace. Le bon compromis pour moi reste 3.




Non Connecté charles
Inscrit le : 06/08/14
Membre maxi 45t
104 messages
Posté le 18/01/19 à 22:58
Bonsoir, géniale ta machine

Non Connecté lolivejazz
Inscrit le : 24/03/13
Membre Disque Diamant
3243 messages
Posté le 18/01/19 à 23:32
Belle présentation de ta machine !
Ça donnerait presque envie de s'y mettre...

Non Connecté berdulle
Inscrit le : 19/01/19
Membre 45T
5 messages
Posté le 19/01/19 à 02:07
Bonjour,

C'est amusant , je viens de terminer une machine similaire à la tienne, en tout cas sur des bases assez semblables, mais vu que je n'étais pas content du résultat (en terme de nettoyage), je suis reparti à la pêche aux infos pour améliorer, et là je tombe sur ton message, et d'aujourd'hui en plus !!! Déjà bravo pour ton travail, et merci pour tous ces détails précieux

Mon moteur est le tournebroche d'un four trouvé à la déchetterie, branché sur la prise interne de la machine ultrason, mais j'ai mis des réducteurs pour que ça tourne moins vite, en me basant sur ce que j'avais vu sur le net... D'où le résultat façon machine à filer le coton !
Dans ma version 1 le disque faisait son tour en 10 mn, la V2 ci-jointe en 28 mn, mais aucune des deux solutions n'a produit le résultat escompté.

Du coup je compare ce qui diffère de ta solution. De mon côté j'ai utilisé de l'eau seule à +20°. L'alcool et le liquide lave-vaisselle doivent faire une bonne différence, alors je vais essayer. Si ça ne marche pas, je passerai en entraînement direct comme toi.

J'ai deux questions : peux-tu me dire où l'on peut trouver de l'alcool isopro, et ta machine donne t-elle 150w en ultrasons comme la mienne, ou est-ce un modèle plus puissant ?

Merci d'avance pour ta réponse !! Bonne écoute de tes beaux vinyls tous neufs !

Image utilisateur

Non Connecté lolivejazz
Inscrit le : 24/03/13
Membre Disque Diamant
3243 messages
Posté le 19/01/19 à 12:35
Pour l'alcool isopropylique, je me fournis ici !

Non Connecté groovybaby
Inscrit le : 16/01/19
Membre EP 45 t
21 messages
Posté le 19/01/19 à 13:39

berdulle a écrit :
Bonjour,

C'est amusant , je viens de terminer une machine similaire à la tienne, en tout cas sur des bases assez semblables, mais vu que je n'étais pas content du résultat (en terme de nettoyage), je suis reparti à la pêche aux infos pour améliorer, et là je tombe sur ton message, et d'aujourd'hui en plus !!! Déjà bravo pour ton travail, et merci pour tous ces détails précieux

Mon moteur est le tournebroche d'un four trouvé à la déchetterie, branché sur la prise interne de la machine ultrason, mais j'ai mis des réducteurs pour que ça tourne moins vite, en me basant sur ce que j'avais vu sur le net... D'où le résultat façon machine à filer le coton !
Dans ma version 1 le disque faisait son tour en 10 mn, la V2 ci-jointe en 28 mn, mais aucune des deux solutions n'a produit le résultat escompté.

Du coup je compare ce qui diffère de ta solution. De mon côté j'ai utilisé de l'eau seule à +20°. L'alcool et le liquide lave-vaisselle doivent faire une bonne différence, alors je vais essayer. Si ça ne marche pas, je passerai en entraînement direct comme toi.

J'ai deux questions : peux-tu me dire où l'on peut trouver de l'alcool isopro, et ta machine donne t-elle 150w en ultrasons comme la mienne, ou est-ce un modèle plus puissant ?

Merci d'avance pour ta réponse !! Bonne écoute de tes beaux vinyls tous neufs !

Image utilisateur


Belle construction également. C'est quoi le roulement d'entrenainement ? une pièce de machine lave linge ou une bobine de film ?
Mon bac ultra son est d'une puissance 180 WATTS avec crête à 270 WATTS. J'avoue pas tout comprendre.
As tu des résidus au fond de ta cuve ? c'est toujours que ca decrasse. Sinon peut être peux tu trouver un liquide qui serait adapté aux vinyles. Les produits spéciaux sont fait pour augmenter la conduction des ultras sont donc indirectement augmenter la puissance de ta machine.

Pour l'alcool je me fourons dans une grande quincaillerie de quartier qui en commande pour toi. le lien de lolivejazz est bien aussi.
Sinon, je sais qu'en pharmacie on en trouve.

Non Connecté wishbone
Inscrit le : 09/04/12
Membre Double LP
481 messages
Posté le 19/01/19 à 15:31
Ta présentation est vraiment intéressante et très détaillée

J'ai juste une question au niveau de la quantité de liquide, le bac que tu as présenté fait 6 litres donc tu le rempli en entier ? Et du coup est-ce que le liquide te permets de faire plusieurs nettoyages ou bien il faut le remplacer après chaque cycle d'utilisation ?

Non Connecté groovybaby
Inscrit le : 16/01/19
Membre EP 45 t
21 messages
Posté le 19/01/19 à 16:46

wishbone a écrit :
Ta présentation est vraiment intéressante et très détaillée

J'ai juste une question au niveau de la quantité de liquide, le bac que tu as présenté fait 6 litres donc tu le rempli en entier ? Et du coup est-ce que le liquide te permets de faire plusieurs nettoyages ou bien il faut le remplacer après chaque cycle d'utilisation ?


Merci. J'ai essayé d'être le plus précis possible.
Pour la quantité de liquide oui je remplis jusqu'à la limite. En fait la cuve fait 15 cm de profondeur, et la limite max préconisée par le fabricant doit se situer aux alentours des 13-14 CM donc c'est parfait pour faire tremper une petite moitié de 33 tour.

Le liquide permet de faire pas mal de cycles. Après tu le vois au fond de la cuve lorsque les impuretés s'accumulent et restent en suspension dans le bain.
Moi je filtre avec un filtre papier pour le café. Ca permet de continuer.
Après ce n'est pas bien cher. 6 litres d'eau déminéralisée ca doit revenir 5-6 euros ( et encore en bouteille de 1L) Reste l'alcool iso.

Non Connecté berdulle
Inscrit le : 19/01/19
Membre 45T
5 messages
Posté le 19/01/19 à 16:49

groovybaby a écrit :
(citation)


Belle construction également. C'est quoi le roulement d'entrenainement ? une pièce de machine lave linge ou une bobine de film ?
Mon bac ultra son est d'une puissance 180 WATTS avec crête à 270 WATTS. J'avoue pas tout comprendre.
As tu des résidus au fond de ta cuve ? c'est toujours que ca decrasse. Sinon peut être peux tu trouver un liquide qui serait adapté aux vinyles. Les produits spéciaux sont fait pour augmenter la conduction des ultras sont donc indirectement augmenter la puissance de ta machine.

Pour l'alcool je me fourons dans une grande quincaillerie de quartier qui en commande pour toi. le lien de lolivejazz est bien aussi.
Sinon, je sais qu'en pharmacie on en trouve.


Bonjour groovybaby,

Oui, c'est la couronne d'une machine à laver
Ton bac est donc plus puissant, avec ses 180/270w. Le mien est semblable extérieurement, mais plafonne à 150w.
Il m'a couté 120 euros. Tu auras payé plus cher, mais ton appareil est plus performant. Info importante pour qui veut se lancer dans l'histoire ! Attention à ce que vous achetez ! Cela dit j'aurai peut-être de meilleurs résultats en ajoutant les produits chimiques comme tu l'as évoqué, à voir. Ou en faisant plusieurs passages... Je vous tiens au courant.
Sinon oui, il y a bien des résidus au fond, mais quand j'ausculte à la loupe 20x, je constate qu'il reste encore de nombreuses particules dans les sillons après lavage.

Merci lolivejazz pour le lien sur l'isopropanol. Je vais devoir tenter ma chance en demandant à une droguerie locale, car j'habite en Guadeloupe, et l'achat par correspondance ne sera pas possible pour moi pour cause de produit dangereux. La poste m'a déjà bloque des envois de batterie ou d'ordi portable France vers Guadeloupe pour cause de lithium inside, alors un liquide avec une tête de mort dessus, c'est fichier S direct !!
Quelqu'un sait-il quelle industrie utilise ce produit, hormis pharmaceutique ? (imprimerie, mécanique, autre ??).

Je viens de voir ta réponse à wishbone, alors j'édite pour apporter une petite précision pour l'eau déminéralisée : je "fabrique" la mienne en la récupérant sous les clims ou dans le bac de mon deshumidificateur. Bon je sais, chez vous on est en hiver mais c'est pour plus tard !

En tout cas merci groovybaby, je me permettrai juste de publier mes nouveaux résultats sur ton post à des fins statistiques. Cela aidera peut-être pour le choix de la puissance de la machine idéale.

Non Connecté groovybaby
Inscrit le : 16/01/19
Membre EP 45 t
21 messages
Posté le 19/01/19 à 16:57

berdulle a écrit :
(citation)


Bonjour groovybaby,

Oui, c'est la couronne d'une machine à laver
Ton bac est donc plus puissant, avec ses 180/270w. Le mien est semblable extérieurement, mais plafonne à 150w.
Il m'a couté 120 euros. Tu auras payé plus cher, mais ton appareil est plus performant. Info importante pour qui veut se lancer dans l'histoire ! Attention à ce que vous achetez ! Cela dit j'aurai peut-être de meilleurs résultats en ajoutant les produits chimiques comme tu l'as évoqué, à voir. Ou en faisant plusieurs passages... Je vous tiens au courant.
Sinon oui, il y a bien des résidus au fond, mais quand j'ausculte à la loupe 20x, je constate qu'il reste encore de nombreuses particules dans les sillons après lavage.

Merci lolivejazz pour le lien sur l'isopropanol. Je vais devoir tenter ma chance en demandant à une droguerie locale, car j'habite en Guadeloupe, et l'achat par correspondance ne sera pas possible pour moi pour cause de produit dangereux. La poste m'a déjà bloque des envois de batterie ou d'ordi portable France vers Guadeloupe pour cause de lithium inside, alors un liquide avec une tête de mort dessus, c'est fichier S direct !!
Quelqu'un sait-il quelle industrie utilise ce produit, hormis pharmaceutique ? (imprimerie, mécanique, autre ??).

En tout cas merci groovybaby, je me permettrai juste de publier mes nouveaux résultats sur ton post à des fins statistiques. Cela aidera peut-être pour le choix de la puissance de la machine idéale.


Pas de soucis.
Pour l'alcool iso essaie les pharmacies ! Par contre les pharmaciens sont méfiants car comme celui qu'il vendent est plus rafinné que celui qu'on trouve dans l'industrie, certains s'en servent de gniole !!! Donc explique à ton pharmacien le pourquoi

Sinon : les imprimeurs en utilisent, les faconneurs de plastique aussi.
Peux etre les garagistes

Non Connecté lafouine
Inscrit le : 30/12/18
Membre EP 45 t
10 messages
Posté le 19/01/19 à 19:08
Bonsoir,
Vraiment génial, merci pour ce partage d'expérience

Non Connecté lolivejazz
Inscrit le : 24/03/13
Membre Disque Diamant
3243 messages
Posté le 19/01/19 à 20:02

berdulle a écrit :

Merci lolivejazz pour le lien sur l'isopropanol. Je vais devoir tenter ma chance en demandant à une droguerie locale, car j'habite en Guadeloupe, et l'achat par correspondance ne sera pas possible pour moi pour cause de produit dangereux. La poste m'a déjà bloque des envois de batterie ou d'ordi portable France vers Guadeloupe pour cause de lithium inside, alors un liquide avec une tête de mort dessus, c'est fichier S direct !!
Quelqu'un sait-il quelle industrie utilise ce produit, hormis pharmaceutique ? (imprimerie, mécanique, autre ??).

De nada !
Sinon, je crois avoir lu il y a quelques temps que les photographes utilisent cet alcool pour nettoyer leurs optiques.
Peut-être une piste à explorer pour trouver ton fournisseur...

Non Connecté cousinhub
Inscrit le : 04/01/12
Membre Disque d'Or
1107 messages
Posté le 20/01/19 à 11:23
Merci à tous pour vos infos vraiment fouillées sur le sujet.

@ berdulle, tu dis que même après lavage ultra sons il reste des dépots au fond du sillon en regardant à la loupe. As tu essayé de faire plusieurs sessions de lavage?

Non Connecté berdulle
Inscrit le : 19/01/19
Membre 45T
5 messages
Posté le 20/01/19 à 22:44
Bonjour à tous,

@ cousinhub : avant de faire plusieurs passages j'ai voulu essayer de faire un bain "chimique" comme groovybaby, vu les bon résultats qu'il a obtenus.

C'est ce que je viens de faire, et bonne nouvelle, ça change tout. Je craignais que la puissance de ma machine ne soit en cause, mais apparemment 150w suffisent.
Un cycle de 28 minutes (un tour de disque) dans un mélange d'eau distillée + vinaigre blanc (10%) + alcool ménager à 90° (15-20%) + rinçage lave vaisselle (3 à 5%) et c'est tout bon.
J'ai juste remplaçé l'isopropanol par ce que j'avais sous la main, un mélange alcool ménager + vinaigre car j'étais trop impatient !

Résultat parfait, sans résidu dans les sillons, confirmé par ma loupe 60x (oui, pas 20x, je m'étais trompé).

J'ai nettoyé deux disques ensemble. Courageux mais pas téméraire je me suis essayé sur un des vinyls que je garde pour un éventuel usage décoratif, soit un double album intitulé "Slows", par Michel Magne et son grand orchestre" .

Maintenant je peux m'attaquer à ceux auxquels je tiens, mais trop sales pour être écoutés !

Si vous voulez des infos plus détaillées sur la fabrication de ma machine, avec photos et tout, j'ouvrirai un post pour ne pas polluer celui de groovybaby.

Bonne continuation à tous, et vive le partage !!

Non Connecté lolivejazz
Inscrit le : 24/03/13
Membre Disque Diamant
3243 messages
Posté le 21/01/19 à 00:04

berdulle a écrit :

Si vous voulez des infos plus détaillées sur la fabrication de ma machine, avec photos et tout, j'ouvrirai un post pour ne pas polluer celui de groovybaby.

Bonne continuation à tous, et vive le partage !!

Là, je serai plutôt d'avis de poster ta réalisation dans cette discussion qui s'appelle "Nettoyage à l'ultrason DIY"; ça évitera de s'éparpiller sur ce sujet...

Non Connecté laverda
Inscrit le : 28/09/16
Membre Disque d'Argent
730 messages
Posté le 21/01/19 à 12:46

groovybaby a écrit :
(citation)
Peux etre les garagistes

L'alcool iso sert en additif dans le carburant pour augmenter le taux d'octane afin de retarder le point d'inflammation sur des moteurs préparés avec des taux de compression démoniaques!!
Peu probable que le mécano lambda détienne ce genre de produits.

Petite astuce à savoir sur les ultra sons, lors du démarrage avec de l'eau "neuve" des bulles se forment (les gaz dissout dans l'eau), cela est nuisible au bon fonctionnement (les bulles, compressibles, amortissent l'effet)
Donc faire tourner 5 minutes le bain à vide afin d'éliminer les gaz.

Bravo pour cette idée, je m'y met de ce pas...

Non Connecté cousinhub
Inscrit le : 04/01/12
Membre Disque d'Or
1107 messages
Posté le 21/01/19 à 13:31
merci Berdulle & laverda pour ces infos complémentaires.

avez vous déjà essayé avec des disques dont la "saleté" est en fait un début de moisissure ?

tout comme lolivejazz, je pense que c' est mieux de rester sur ce post pour différentes techniques

Non Connecté berdulle
Inscrit le : 19/01/19
Membre 45T
5 messages
Posté le 22/01/19 à 22:44
Bonjour à tous,
Bonjour laverda, ah ah, merci pour l'info sur la mécanique auto, un de mes hobbies.
Maintenant je sais comment booster le moteur de ma laguna 1.6 16s, qui est un peu court...
Ok pour le tour de dégazage, une bonne chose à savoir.

Cousinhub, ça tombe bien, des disques moisis j'en ai plein !! (Guadeloupe = humidité + chaleur, les champignons adorent).

Alors j'ai fait le test sur 2 disques en même temps, un en bon état (le 1) et un disque usé (le 2).
Il a fallu deux passages de 28 mn pour obtenir un résultat correct sur le disque 1.

Image utilisateur

Pour le prochain je vais essayer de le prélaver au pinceau. peut-être avec un produit anti "algues" dilué, si sa composition chimique est compatible avec les vinyles, puis bain ultrasons.
Même s'il reste des résidus on est sûr que les ultrasons les feront tomber, mais je pense qu'il faut une action mécanique préliminaire quand c'est aussi sale...

Non Connecté jimi
Inscrit le : 24/05/14
Membre Disque Platine
1803 messages
Posté le 23/01/19 à 15:59
Pas mal le nettoyage 1

Non Connecté berdulle
Inscrit le : 19/01/19
Membre 45T
5 messages
Posté le 23/01/19 à 22:24

jimi a écrit :
Pas mal le nettoyage 1


Oui...à la lumière du jour je vois que le nettoyage du disque 1 n'est pourtant pas suffisant, je devrai y revenir.

Je viens de lancer deux disques visuellement propres, et le résultat n'est pas bon. A la loupe je vois des scories dans les sillons. J'ai oublié de regarder avant pour comparer, mais ce dernier lavage n'est pas concluant. Pourtant j'avais filtré le liquide comme groovybaby (bain qui a 8 disques au compteur et 72 heures). Peut-être que mon bain est mort...

Il va falloir aussi que je fasse un vrai mélange avec de l'isopropanol pour en avoir le coeur net (comme dirait Tintin).

Avant de valider mon message j'ai parcouru un lien que j'avais mis de côté et qui semble intéressant. Celui de M. Kirmuss que vous connaissez peut-être, qui commercialise une machine à un tarif honnête par rapport à la concurrence, mais surtout partage le résultat de ses recherches. On y apprend que la fréquence idéale pour un nettoyage ultrasons est de 35Khz, que le bain doit être constitué d'eau distillée et d'une très petite proportion d'isopropanol à 70% (40 ml pour 6 litres d'eau), et qu'il faut intervenir plusieurs fois manuellement sur le disque durant le process de lavage pour l'imprégner d'agent surfactant (dont il donne la composition, in ingliche in ze text : 99% Distilled Water and 1% Diol2 Propyl 178, a type of ethyl glycol). Il parle aussi du "dégazage" initial du bain évoqué par laverda.
En regardant la vidéo de démo j'ai vu que le disque fait son tour en 40 secondes et que chaque cycle est de 5 mn. La machine de groovybaby avec ses 1.71 tr/mn en est assez proche. Je vais donc régler la mienne pour approcher ces vitesses.
Kirmuss KA-RC-1

Je vais m'inspirer de ces infos pour corriger le tir, et reviendrai poster si j'ai des résultats concluants.
Vous devez être connecté pour ajouter de nouveaux messages.
Vous êtes ici : Accueil >> Index du Forum >> Le Café de Vinyls-collection >> Nettoyage à l'ultrason DIY

Connecté(s) sur le site : kong83 et 67 visiteur(s)

testeur voyage Sections Vinyle
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification ou suppression des données vous concernant à l'adresse suivante :contact
Copyright © 2009-2016 Vinyls-collection.com ® - Tous droits réservés