Vinyls collection : Votre collection de disques en ligne
Payments by PayPal Pour continuer à vivre, Vinyls-collection a besoin de vous ! Participez à notre cagnotte.
Vous êtes ici : Accueil >> Index du Forum >> On Record >> Autopsie d'un sillon

Autopsie d'un sillon

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 09/04/11 à 18:19
La petite discussion avec Petrochka et son problème de "son aigu" m'a donné envie d'aller y voir d'un peu plus près. Comme en plus j'ai été validé par Sigur

Voilà en gros: A quoi ça ressemble de près un sillon ? Et c'est quoi un écrêtage ?
Ma compagne possède un objectif macro sur son D90 et comme elle est gentille et que je la laisse regarder les oiseaux voilà un peu ce que ça donne:

Un disque acheté récemment, avant nettoyage.
(il s'agit du 12e de Patto en edition US, une trouvaille d'enfer pas chère en plus :

Image utilisateur

On agrandit un peu:
Image utilisateur

On remarque le gros bazar plein de trucs qui trainent, de la poussière. Sinon le disque est bien plat entre chaque sillon.

Maintenant en voici un nettoyé (un bon bootleg de Jeff Beck):

Image utilisateur

On remarque que les bords des sillons ressemblent plus à Verdun maintenant. La charrue est passée par là ! Du coup, malgré le nettoyage (elle est bien hein ma machine ça frisotte sec dans les aigus.

Oui mais c'est un bootleg !
Pas de problème, voici un J Geils Band tout ce qu'il y a de légal:

Image utilisateur

Là aussi il y a plein de crêtes qui rendent le son pénible parfois. Même si c'est globalement meilleur qu'en pirate.

Pour comparer, voici un disque neuf:

Image utilisateur

Vous aurez bien sûr reconnu les Stooges en pressage Rhino, avec l'espace entre la chanson 1 et 2.
On voit bien sur les bords du sillon les "bosses" d'amplitude.

Pour se donner une idée de l'échelle:

Image utilisateur

Et pour finir, deux vues de la pointe sur le sillon. Beaucoup de poids sur pas grand chose, ça doit chauffer là dedans !!!

Image utilisateur

Image utilisateur












Non Connecté sigur
Inscrit le : 11/01/11
Membre Disque Platine
2341 messages
Posté le 09/04/11 à 18:47
les experts en Isere
on ce rend bien compte de l'importance du respect de la force d'appuie préconisé et aussi de l'importance d'avoir un bon diamant sur sa cellule!
De gros progrets on étaient fait sur les matériaux utilisés pour les vinyles j'ai lu dans un article je sais plus trop ou (faudrait que je recherche) que les nouveaux vinyles sont plus fiables dans la durée...

Non Connecté sigur
Inscrit le : 11/01/11
Membre Disque Platine
2341 messages
Posté le 09/04/11 à 19:01
je ne sais pas si tu le sais duschmurtz mais il y a une solution onéreuse pour préserver ses vinyles l'absence de cellules!! ICI

Non Connecté zowie
Inscrit le : 06/03/11
Membre Disque Platine
1538 messages
Posté le 09/04/11 à 20:57
bien vu sigur . Je ne savais pas qu'une telle platine existait . Malheureusement pas dans mon budget .

Non Connecté thierry
Inscrit le : 30/12/10
Membre Disque Diamant
3569 messages
Posté le 09/04/11 à 22:28
Extra les photos !! J'avais jamais vu un vinyle d'aussi près Merci..

Non Connecté sudiste45
Inscrit le : 15/12/10
Membre Disque Diamant
6423 messages
Posté le 09/04/11 à 22:31
j'en reste tout baba!!!

Non Connecté thierry
Inscrit le : 30/12/10
Membre Disque Diamant
3569 messages
Posté le 09/04/11 à 22:58
Y m'épate Y m'épate Y m'épate

Non Connecté alan06200
Inscrit le : 28/01/11
Membre Double LP
597 messages
Posté le 09/04/11 à 23:22
extra le post mais faut pas s'arreter la! J'aimerai en savoir plus sur la coupe d'un sillon et les forces sur le saphir...la transmission aux bobines, a moins que tu connaisses un lien vers un document bien fait?

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 00:34
Bref un post du genre: "Comment le sillon devient son ?"
Par exemple, du sillon au saphir/cantilever, pourquoi Mr Faraday nous aide à transformer le mouvement mécanique en onde électromagnétique, comment cette onde de rien du tout peut crever un tympan lors d'un concert de Grand funk Railroad ?

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 00:36
Au fait, désolé Petrouchka et non pas Petrochka
Et puis c'est le 2e de Patto, pas le 12e. De toutes façons à cette échelle...

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 00:45
Sigur: Tu me sponsorise pour essayer une lecture laser ?
Juste par intérêt intellectuel, et simplement pour éditer un post sur le fofo. Aucune avidité, promis ! Rien que pour la science...

Non Connecté sigur
Inscrit le : 11/01/11
Membre Disque Platine
2341 messages
Posté le 10/04/11 à 03:58
je vais demander a ma femme si elle peut me preter des sous!!!et te tiens au courant!
un copier coller
La surface d'un disque est composée de sillons ou de microsillons dans le cas d'un disque 33 tours. Si la durée d'écoute est plus longue sur un disque 33 tours que sur un 45 tours, ce n'est pas uniquement dû au diamètre du disque ou à la vitesse. C'est aussi parce que les sillons sont moins larges sur un disque 33 tours. La largeur d'un sillon sur un disque 45 tours est de 150 microns et de 60 à 70 microns sur un un disque 33 tours.
Image utilisateur



Les parois du sillon sont parsemées de minuscules bosses. La paroi gauche est pour le canal gauche et la droite pour le canal droit. Nous verrons que dans le cas d'un disque enregistré en stéréophonie, cela a son importance.

Voici une illustration représentant un sillon, l'aiguille et les aimants.
Image utilisateur




La lecture se passe de la manière suivante. À mesure que le disque tourne, les sillons font osciller l'aiguille dans le sens vertical et horizontal. C'est le point 1. Ces vibrations sont captées par les aimants. Il y en a quatre ; deux par canal. L'un capte les mouvements horizontaux et l'autre les verticaux. C'est le point 2. Ensuite ces aimants transforment ces vibrations en faible courant électrique. Nous sommes au point 3. Ce courant est ensuite envoyé à l'amplificateur qui lui-même transmettra le signal amplifié à la bobine du haut-parleur pour que celui-ci restitue le signal.

Il existe deux types de tourne-disques. Ceux dotés d'un amplificateur interne, on les appelle les "électrophones" et ceux nécessitant un amplificateur extérieur. C'est pour cela que l'entrée "Phono" des installations hi-fi est dotée d'un pré-ampli assurant ainsi un niveau presque égal à celui des autres sources audio.

En fait, la présence des aimants est uniquement due au fait qu'il y ait une unité d'amplification. À l'époque des gramophones, l'aiguille faisait vibrer un diaphragme, reproduisant ainsi le son qui était amplifié par un large pavillon. Il est possible de s'en rendre compte en fixant un petit carré de papier sur une aiguille à coudre. En faisant glisser l'aiguille dans les sillons, la feuille de papier vibre et restitue le son.


Non Connecté sigur
Inscrit le : 11/01/11
Membre Disque Platine
2341 messages
Posté le 10/04/11 à 03:59

Non Connecté stratomic
Inscrit le : 23/07/10
Membre Disque d'Or
1278 messages
Posté le 10/04/11 à 07:55
Ouaw c'est beau le progres !!

Non Connecté thierry
Inscrit le : 30/12/10
Membre Disque Diamant
3569 messages
Posté le 10/04/11 à 09:08
Image utilisateur

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 11:56
Extra Sigur !
Voici un jolie photo pointe/sillon:

Image utilisateur

Pour bien comprendre comment un mouvement mécanique (va et vient dans l'espace) se transforme en courant électrique, on peut rappeler ce qu'est un courant de Foucault:

Image utilisateur

En gros, le passage d'un aimant dans une bobine de fil de cuivre génère une différence de potentiel électrique. Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, un aimant qui passe dans une bobine génère donc de l'électricité !
C'est le principe même du générateur électrique. Mrs Faraday et Lentz ont beaucoup contribué également.
Pour nous c'est important car c'est la base même de la restitution sonore phonographique.
Pour compléter les images de Sigur:
Image utilisateur


Mais il y a encore plus fort ! L'inverse est vrai ! C'est à dire que si l'on applique une différence de potentiel électrique à une bobine mobile "coincée" dans un aimant, elle bouge !
Il suffit donc de fixer un morceau de carton dessus pour que la bobine fasse bouger le carton. Un bout de carton qui bouge dans l'air et bien ça fait des vibrations dans l'air. Vous voyez un peu le topo ?
Vibrations dans l'air + oreille+cerveau= son !

Image utilisateur



Non Connecté sudiste45
Inscrit le : 15/12/10
Membre Disque Diamant
6423 messages
Posté le 10/04/11 à 15:51
je crois que ce lien a deja été donné sur ce forum, mais pour les accros de la technique, faut regarder ce forum: une platine vinyl, comment CA MARCHE!!

Non Connecté alan06200
Inscrit le : 28/01/11
Membre Double LP
597 messages
Posté le 10/04/11 à 16:03
pas encore lu le post mais a 1ere vue oui c'est ça que j'attendais.

Non Connecté alan06200
Inscrit le : 28/01/11
Membre Double LP
597 messages
Posté le 10/04/11 à 17:32
super l'explication et le lien, mais je pensais que l'aimant devait se deplcaer dans le noyaude la bobine pas sur le cote des bobines . Et j'ai du mal a comprendre comment la pointe peut repondre aux sollicitations mecaniques des 2 faces du sillon en meme temps ....?

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 18:27
Simplifions en ne tenant compte que de l'axe horizontal.
Places toi du point de vue de la bobine.
Le champ magnétique n'est pas qu'au centre mais aussi en périphérie, ce qu'on appelle des lignes d'induction.
A chaque fois que l'aimant arrive en "zone d'induction" il y a une modif des charges.
Pareil de l'autre côté. Pour l'autre bobine c'est pareil.
Donc pour nous observateur on voit un mouvement continu d'allers-retours de l'aimant entrainé par l'aiguille mais pour chaque bobine, elle reçoit ses propres perturbations.
Il y a donc deux trains d'ondes indépendants et qui partent chacun dans un amplificateur.
En fait, un ampli stéréo ce sont deux amplis mono (un pour chaque canal) dans la même boîte avec un petit module de "mixage".

Non Connecté sudiste45
Inscrit le : 15/12/10
Membre Disque Diamant
6423 messages
Posté le 10/04/11 à 19:17
pfou!!

Non Connecté thierry
Inscrit le : 30/12/10
Membre Disque Diamant
3569 messages
Posté le 10/04/11 à 20:25
Image utilisateur

Non Connecté alan06200
Inscrit le : 28/01/11
Membre Double LP
597 messages
Posté le 10/04/11 à 20:31
ok au niveau electromagnetique enfin presque , les bobines opposées sont en serie? il y a plus que 4 fils qui sortent de la cellule puisque on ajoute pour un canal les mouvements verticaux et horizontaux d'un coté du sillon, c'est ca? (et verticaux = haute frequence ou inversement )Mais comment mecaniquement reproduire 2 signaux electriques independants avec 1 seul systéme mecanique ...ca me depasse !

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 20:50
Les "bosses" dans le sillon, sur chaque bord, ne sont pas rigoureusement en face les unes des autres mais décalées.
Je vais faire un schéma...

Non Connecté duschmurtz
Inscrit le : 23/11/10
Membre Double LP
550 messages
Posté le 10/04/11 à 21:20
Image utilisateur

En gros et en exagérant:
En 1 rien ne se passe.
En 2 l'aiguille frotte sur un bosse ce qui perturbe le champ magnétique de la bobine de gauche.
3 Idem mais sur la bobine de droite.
Chaque signal G ou D est indépendant, mais il faut au minimum deux bobines.
Vous devez être connecté pour ajouter de nouveaux messages.
Vous êtes ici : Accueil >> Index du Forum >> On Record >> Autopsie d'un sillon

Connecté(s) sur le site : stones72, sagittarius et 35 visiteur(s)

testeur voyage Sections Vinyle
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification ou suppression des données vous concernant à l'adresse suivante :contact
Copyright © 2009-2016 Vinyls-collection.com ® - Tous droits réservés